Les différents types d'acné

avril 02, 2020

soigner l'acne

Découvrez aussi comment soigner l'acné naturellement.

Saviez-vous que le premier motif de consultation chez les dermatologues est l’acné ? 

La souffrance psychologique qu’elle peut donner force souvent les gens à consulter, et cela, quel que soit leur type de peau : les peaux à tendance acnéique et les peaux grasses étant souvent les plus touchées.

Si les problèmes de peau sont nombreux et les causes le sont tout aussi : impuretés sur le visage, pilule contraceptive, dérèglement hormonal provoquant l’acné hormonale.

Le traitement contre l’acné sera différent s’il s’agit d’une acné kystique, l’acné rosacée ou encore l’acné inflammatoire. Mais avant cela, vous devez commencer par un nettoyage de la peau matin et soir et une hydratation en profondeur de votre visage. 

Dès le début du traitement pour combattre l’acné, vous devrez adopter une bonne hygiène de vie si ce n’est pas déjà le cas en veillant notamment à votre alimentation. 

 

L’acné kystique

L’acné kystique est une forme d’acné sévère provoquant de microkystes. Particulièrement difficiles à traiter, les symptômes peuvent persister indéfiniment.

L’acné kystique est un type d’acné qui accumule toutes les lésions élémentaires caractéristiques de l’acné composées de 2 grandes familles : les lésions rétentionnelles et les lésions inflammatoires.

Les causes exactes de l’acné kystique ne sont pas encore exactement connues à ce jour. D’après les symptômes, les professionnels de la peau conseillent d’éviter toute situation qui modifie la température du corps. Cela comprend l’exposition au soleil, la nourriture épicée ou l’alcool. La cigarette et la pollution influençant sur l’épiderme, elles sont aussi à éviter. 

Plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, l’acné kystique peut malgré tout toucher tout le monde. Les peaux photosensibles sont notamment plus exposées.

Quel que soit votre type d’acné, il est obligatoire de consulter un dermatologue avant de démarrer le moindre traitement. Pour l’acné kystique, on peut utiliser des antibiotiques de la famille des tétracyclines, dont la doxycycline. Il est aussi possible d’appliquer des rétinoïdes, sous forme de gel, ou bien de l’acide azélaïque. Attention, ces deux dernières solutions ne sont pas compatibles avec une prise d’un antibiotique.

 

Différence entre acné et herpès

Pour lutter contre l’acné efficacement, il faut savoir bien la reconnaitre. Dans certains cas, elle peut être confondue avec d’autres maladies telles que l’herpès.

L’herpès est une maladie de peau virale provoquée par le virus de l’herpès simple provoquant une démangeaison, un picotement ou une gêne au niveau de la lèvre, inférieure ou supérieure. 

Ce sont de petites cloques groupées et suintantes qui contiennent le liquide du virus. Ces vésicules vont finalement former un petit bouton qui va créer, par la suite, des croûtes. Appelé bouton de fièvre, il est plus gros qu’un bouton d’acné.

Pour traiter l’herpès, privilégiez l’utilisation de remèdes naturelsParmi eux, vous pouvez utiliser du vinaigre de cidre pour assécher le bouton de fièvre. L’ail aura la même propriété, mais va également permettre de désinfecter la peau. 

Enfin, l’eau salée chaude va réduire les crises d’herpès pouvant être très douloureuses. 

Appliquez ces remèdes naturels plusieurs fois par jour : dans tous les cas, ne pressez pas le bouton et n’en retirez pas les peaux mortes.

 

Qu'est-ce que l’acné rosacée ?

L’acné rosacée touche 2 à 3% des adultes : il s’agit d’une affection chronique de la peau se manifestant à plusieurs endroits du visage comme le nez, les joues, le front, le menton ou plus rarement les paupières. 

Plus fréquente chez la femme, elle touche généralement des personnes d’âge adulte moyen à la peau claire. Ce type d’acné est réversible : elle s’efface lorsqu’on fait pression dessus. 

Différents types d’acné rosacée existent, pouvant évoluer selon le temps :

  • Rosacée érythémato télangiectasique : se caractérisant par des rougeurs, elle apparait après des changements brutaux de température ou une exposition au soleil par exemple. 
  • Rosacée papulo-pustuleuse : en plus des rougeurs, ce sont des petits boutons rouges solides qui restent pendant plusieurs semaines. 
  • Rosacée phymateuse : les pores de la peau sont dilatés et la peau du nez s’épaissit pour former des nodules. 
  • Rosacée oculaire : ce type touche les yeux. Il peut y avoir une inflammation des paupières, une sécheresse oculaire ou des conjonctivites.

Si vous souhaitez prendre un traitement, vous devez éviter les crèmes à base de corticoïdesPour celles et ceux qui souhaitent un traitement par voie orale, il est possible de prendre de la doxycycline pour les papules et pustules.

 

L’acné inflammatoire

Comme pour l’acné kystique, l’acné inflammatoire se caractérise par un excès de sébum

L’acné inflammatoire est caractérisée par l’inflammation des follicules pilo-sébacés (cavité dans laquelle le poil prend naissance) renfermant également les glandes sébacées, à l’origine de la sécrétion de sébum.

Le sébum possède dans sa composition des acides gras contenant eux-mêmes des bactéries responsables de l’inflammation cutanée, les propionibacteriums acnes. 

Lorsque celles-ci sont trop nombreuses, le corps répond par l’inflammation. La peau va former des papules de coloration rouge parfois douloureuses et dont la taille peut aller de 1 à 5mm. 

Sans traitement, elles vont alors déboucher sur des pustules. La tête est alors de couleur jaune. Cela résulte de la présence d’un liquide provenant de la prolifération de microbes dans cette zone. C’est donc naturellement que leur taille dépasse celle des papules.

Que ce soit pour l’acné inflammatoire ou pour un autre type d’acné, il est possible de réaliser un traitement spécifique. Celui-ci permettra de traiter exclusivement le problème dermatologique dont vous souffrez. Une consultation chez un dermatologue sera alors d’une aide précieuse.

 

Pour en savoir plus sur l'acné : 

L'acné chez les femmes
Comment lutter contre l'acné
Méthode contre l'acné