L’acné

avril 07, 2020

acne femmes

L’acné est un problème complexe : différents types, les femmes sont le plus souvent touchées. Heureusement, différents types de traitement existe selon la catégorie de l’acné : il existe même des solutions naturelles pour lutter contre ce problème de peau.

 

Les différents types d’acné

L’acné est une maladie dermatologique qui peut prendre différentes formes en fonction de l’âge, du type de peau, de la gravité ou du contexte. 

Les types d’acné les plus courants sont les suivants :

 

Acné hormonale

La production excessive de sébum des glandes sébacées va boucher les parois du canal pilaire. Les pores sont alors dilatés. Certaines situations favorisent ce comportement hormonal. Les femmes sont plus touchées notamment avec les périodes de règles et la phase de grossesse.

L’acné hormonale dispose de traitements pour l’atténuer.

 

Acné juvénile

La phase de puberté est une période de transformations. Des changements physiques, mais aussi hormonaux ont lieu. Durant l’adolescence, de nombreux jeunes vont voir des imperfections apparaître sur leur visage. Les hommes sont plus susceptibles d’être touchés par ce type d'acné en raison des androgènes, développés avec la testostérone.

Les impuretés qui apparaissent peuvent prendre différentes formes : points noirs, microkystes ou comédons fermés. Des petits boutons rouges inflammatoires quant à eux sont plutôt rares.

 

Acné inflammatoire

Ces boutons rouges sont plus présents dans l’acné inflammatoire : ils proviennent du développement de la bactérie appelée « cutibacterium acnes ».

Deux formes de boutons existent dans ce type d'acné. La première, les papules, sont rouges et d’une taille variant entre 1 et 5mm qui évoluent ensuite en pustules possédant une tête jaune ou blanche avec la présence d’un liquide à l’intérieur. Ce sont eux qui provoquent une réaction inflammatoire.

 

Acné kystique

Lorsque les boutons rouges se compliquent, il y a alors évolution vers des lésions plus profondes et des kystes généralement caractérisés par de petites boules dures sous la peau. Le problème dans ce type d’acné, c’est que ces kystes sont inaccessibles et peuvent laisser des cicatrices.

Pour l’acné kystique, nous vous conseillons de consulter un dermatologue, qui sera le plus à même de donner les bonnes solutions.

D’autres types d’acné existent, mais sont beaucoup plus rares. 

L’acné conglobata par exemple va associer toutes les imperfections dites précédemment : elle peut se situer sur le visage, le dos, le thorax, mais aussi les épaules. 

 

L’acné chez les femmes adultes

Avec tous les dérèglements hormonaux que subissent les femmes, elles sont par ce fait plus particulièrement exposées à l'acné. 

Pour les femmes, la période des règles est le terrain de jeu préféré des imperfections.

Le cycle menstruel fait augmenter et diminuer les taux hormonaux, ce qui a des conséquences selon le moment des règles. Pendant la première période, les œstrogènes, hormones favorisant les caractéristiques féminines, sont en plus grand nombre par rapport à la progestérone, l'hormone qui aide la femme adulte à se préparer à la conception d’un enfant et la grossesse. 

Lors de la deuxième période, ces hormones de progestérone prédominent ceux des œstrogènes. En conséquence, cette augmentation va stimuler la sécrétion de sébum conduisant ainsi à l’acné.

La période de grossesse est également propice au développement de l’acné chez les femmes. À ce moment, les hormones fluctuent grandement entraînant ainsi des problèmes de peau. 

Les femmes qui ont la peau à tendance acnéique sont celles qui sont le plus susceptibles de développer de l’acné durant leurs 9 mois de grossesse.

Pendant les 3 premiers mois de grossesse, les taux hormonaux sont les plus élevés. C’est au cours de ce 1er trimestre que les femmes sont les plus exposées à l’acné. Si aucune imperfection ne survient à ce moment, il est alors peu probable qu’une poussée d’acné survienne pendant la suite de la grossesse.

Enfin, la période de ménopause est aussi un moment de variation d’hormones : il faut donc y faire attention, d’autant que la peau est qualifiée de mature.

 

Comment lutter contre l’acné

Lutter contre l’acné est un combat qui doit être livré au quotidien. Mais il est tout à fait possible de garder le moral face à ces moments de doutes. 

 

Comment lutter contre l’acné hormonale

Tout d’abord, prévenir l’acné hormonale est difficile, car elle dépend de la variation d’hormones. Or, à part avant la période règle, il est très compliqué de prévoir les changements hormonaux.

Lutter contre l’acné hormonale passe par un nettoyage et une hydratation de qualité pour la peau. Ainsi, matin et soir, après le démaquillage, il faut nettoyer son visage avec un gel nettoyant ou une mousse pour libérer l’excès de sébum produit par les glandes. Nettoyer son visage avec une lotion tonique ou une eau micellaire va préparer la peau à être hydratée.

Pour traiter l’acné hormonale, faire un bilan sanguin peut être la solution : il révélera si vous souffrez d’un dérèglement hormonal et produisez donc trop d’androgènes. Une nouvelle méthode de contraception peut également influer sur les hormones et donc l’acné.

 

Comment lutter contre l’acné naturellement

De nombreuses solutions naturelles existent pour lutter contre l’acné.

Avant d’appliquer quel que produit que ce soit, il convient de voir si celui-ci est adapté à votre type de peau, car l’acné peut toucher tous les types de peaux : peaux normales, peaux sensibles, peaux grasses, etc.

Utiliser des soins d’origine naturelle est le meilleur produit cosmétique pour l'épiderme. Des huiles végétales sont particulièrement efficaces : celles de jojoba, de noisette ou d’amande douce peuvent enlever boutons, rougeurs et impuretés. Un mélange avec des gouttes de tea tree est même possible.

Un masque d’argile verte peut être également fait. Cependant, il doit être réalisé une 1 à 2 fois par semaine maximum pour ne pas irriter la peau. Enfin, un remède à base de vinaigre de cidre saura vous aider pour combattre l’acné.